• Narissa

L’api-thérapie - une médecine alternative vieille comme le monde


Les abeilles présentes sur la terre, depuis au moins 100 millions d'années, sont un symbole fort dans de nombreuses cultures.

L’apithérapie, médecine alternative remontant à l'Antiquité, utilise les propriétés des produits de la ruche (miel, gelée Royale, propolis, venin, etc.) en vue de soigner l’humain mais aussi les animaux : Hippocrate déjà recommandait le miel en vue du traitement des plaies.

Les produits de la ruche constituent la plus ancienne et la plus saine des pharmacies naturelles au monde, utilisé par l’api-thérapie moderne. Les produits utilisés par l’api-thérapie moderne doivent être le plus sain possible et contenir un maximum de substances utiles comme les enzymes ainsi que les substances de protection.

Propriétés des produits de la ruche, d’après le docteur Albert Becker, président de l’Association Francophone de l'Apithérapie (AFA) :

  • Le pollen à un grand pouvoir de régénération, stimule l’activité musculaire et agit contre le stress. Cependant “ le pollen doit être frais, sélectionné avec soin et issu de zone de production non polluée ou exempt de traitement.”

  • Le venin d’abeille : Utilisé contre les rhumatismes et l’arthrose, il agit sur le système nerveux, endocrine et cardiovasculaire. Cependant le venin est à utiliser avec minutie et avec un professionnel, car 2% à 5% de la population serait allergique au venin d’abeille ; pour certain l’allergie serait aigüe ce qui pourrait entraîner la mort.

  • La propolis qui est une résine végétale utilisée par les abeilles pour assainir la ruche, et est très bénéfique pour l’appareil respiratoire en cas de rhume, laryngite … et pour l’intestin.

  • La cire d’abeille doit être le plus possible dénué des impuretés de la ruche avant toute utilisation. Il est possible de la retrouver transformé, en pharmacie, sous forme de suppositoire, de comprimés, en cosmétique …

  • La gelée royale est “ un puissant stimulant très utile dans le traitement des maladies du sang

  • Il est intéressant de noter que tous les miels ont une activité cicatrisante car le miel attire l’eau et donc draine et nettoie la plaie en rejetant les déchets et les débris des tissus. De ce mécanisme, en résulte une humidité qui favorise la cicatrisation tout en empêchant la prolifération des bactéries.

Les produits de la ruche sont utilisés dans de nombreux hôpitaux étrangers, tel que l'Allemagne, l’Angleterre, le Japon ou Cuba mais l’api-thérapie n'est pas officiellement reconnue en France.

Il existe peu d’études cliniques sur le sujet. La plupart de ces études ont été réalisées en laboratoire et peu chez l’homme.

L’un des miels sur lesquels il y a eu le plus de recherches et d’études est le miel de Manuka.

Ainsi, les propriétés qui lui sont attribuées sont nombreuses :

  • efficacité contre les sinusites, les angines, les bronchites;

  • propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires suite à la présence d’un antiseptique reconnu, le peroxyde d'hydrogène.

Si vous cherchez le Manuka, sachez que vous trouverez cet arbrisseau à l’état sauvage dans certaines régions de la Nouvelle Zélande et d’Australie. Il peut atteindre les 3 mètres et jusqu'à 10 mètres pour certaines espèces. L’une des caractéristiques du miel de Manuka est sa forte teneur en méthylglyoxal dût à son origine géographique et donc lui confère une puissante activité antimicrobienne. Tous les miels contiennent cette fameuse molécule, mais à un degré moins élevé.

Un indice de mesure du degré du pouvoir antibactérien détenu par le miel de Manuka a été créé. Il s’agit du UMF ou Unique Manuka Factor qui est indiqué sur l’étiquette et qui va en général de 5 à 26.

En conclusion, il est important de procéder avec précaution quant à l’api-thérapie et utiliser les produits de la ruche comme complément d’un traitement médical sous la surveillance d’un spécialiste. Le miel reste un produit gourmand et sucré, à consommer avec modération.

#apitherapie #miel #manuka #bienfaits #naturopathie #apitherapy #umf #medecinedouce